Presse

Gelebtes Heimatbrauchtum

Tout sur Internet

Pasteur ou Mozart ?

Kramgasse ou Kromgasse ?

Plaques bilingues

Parlons-en

Wildamannsgassa

Bilingues


Témoignages

Le mot de Marie-Claire Vitoux

La toponymie, un patrimoine auxiliaire de l’histoire Les historiens sont des enquêteurs (le mot « Histoire » en grec ancien …
Lire La Suite

Le mot de Jean-Marie Bockel

Mulhouse a été la première grande ville d’Alsace à lancer un programme de mise en place de plaques de rues …
Lire La Suite

Le mot de Djamila Sonzogni

Il est important, de généraliser les plaques bilingues partout dans notre région, dans tous les quartiers…
Mais cette question n’est …
Lire La Suite

Le mot d’Evelyne Troxler

L’inauguration de la 1ère plaque bilingue de Mulhouse Rue du Sauvage/Wildemanngass en 1991 par Jean-Marie Bockel et Catherine Trautmann (lire …
Lire La Suite

Le mot de Jo Spiegel

Si le bilinguisme est l’un des richesses de notre Haute-Alsace et de notre agglomération, la question jamais tranchée de la …
Lire La Suite

Le mot de Jean-Pierre Gallo

Dans une région fortement exportatrice telle que le Sud Alsace, les compétences linguistiques constituent un atout pour exporter et renforcer …
Lire La Suite

Le mot de Robert Arnaud

Je suis attaché à la préservation du Hochdeutsch, comme à celle du bon “françois”. Je n’aime pas que l’on estropie …
Lire La Suite

Le mot d’Arlette Grosskost

La langue est – et doit rester – un patrimoine essentiel et vivant : elle caractérise l’identité profonde d’une région, …
Lire La Suite

Le mot de Charles Buttner

Le poète et conteur dialectal Charles-Frédéric Hartmann écrivait voila près de deux siècle “ Schäm’ dich deiner Mundart nicht, Wenn …
Lire La Suite

Le mot de Patrick Binder

L’intérêt Régional : la défense de notre identité régionale alsacienne… L’Alsace n’est pas née du jour au lendemain. Son existence, …
Lire La Suite

Le mot de Bernard Stoessel

Milhüsa zweisprachig Strossdafflà oder wie m’r nawedra kat see Il y a deux manières d’être « à côté de la …
Lire La Suite

Le mot de Gérard Freulet

Aussi éloignées de la nostalgie passéiste de temps révolus que de la table rase chère aux ennemis de toute identité, …
Lire La Suite

Le mot de Pierre Freyburger

Au commencement il y a Mülhausen, village construit autour des moulins. Au fur et à mesure de son industrialisation Mulhouse, …
Lire La Suite

Le mot de Patricia Schillinger

Je m’implique dans la reconnaissance officielle des langues régionales comme l’un des éléments essentiels du patrimoine national. Même si des …
Lire La Suite

Le mot de Fred Muller

Bilingue, bilinguisme, Bilingue, bilinguisme…mots magiques
Je repose bien sûr la sempiternelle question qui hérisse les intégristes de tout poil : …
Lire La Suite

Le mot d’Alain Brillard

Même quand on n’est ni alsacien d’origine ni dialectophone, la lecture des plaques de rue bilingues est un « jeu …
Lire La Suite

Le mot d’André Nisslé

S’Frànsesch-Elsassischa Schtroosadafala esch a-n-àhsahnliga Unternammung, äntworfa vu Litt wu noch drà glàuiwa dàss unsra Schproch noch fer a pààr Johrzenta …
Lire La Suite

Le mot de David Cascaro

Quand je suis rue de Brunstatt, je suis presque à Brunstatt
Quand j’avance rue de Huningue je me rapproche de …
Lire La Suite

Le mot de Frédéric Marquet

Allez, allez Mulhouse allez,
Jetzt geht’s los, denn unter uns, ìhr sìn jetz d Beschta
(Maintenant c’est parti, car entre …
Lire La Suite

Le mot de Guillaume Colombo

Pour moi qui me considère désormais comme un alsacien d’adoption, l’Alsace m’est apparue comme une région à forte identité, où …
Lire La Suite

Le mot de Jean Rottner

En tant que maire de Mulhouse, je souhaite poursuivre la dynamique initiée par Evelyne Troxler depuis 1991 en faveur du …
Lire La Suite

Le mot de Denis Rambaud

La signalétique bilingue répond notamment au souci de revaloriser la langue régionale par le biais d’une meilleure visibilité de l’allemand …
Lire La Suite