mot

Le mot de Jean Rottner

 En tant que maire de Mulhouse, je souhaite poursuivre la dynamique initiée par Evelyne Troxler depuis 1991 en faveur du bilinguisme et des plaques bilingues.

Aujourd’hui, 106 rues de Mulhouse affichent à Mulhouse des plaques bilingues, ceci sur les quelque 400 existantes, et huit panneaux d’entrée d’agglomération arborent à la fois le nom français (Mulhouse) et le nom en dialecte mulhousien de la ville (Mìlhüsa).

Il s’agit d’une première en Alsace et Mulhouse ne compte pas en rester là en continuant à promouvoir, sous l’impulsion du Premier Adjoint, Denis Rambaud, le développement de ces plaques bilingues dans les quartiers périphériques du centre ville de Mulhouse, maintenant complètement traité, en lien avec les conseils de quartier.

Je compte également poursuivre, en lien étroit avec l’Education nationale, la promotion de l’enseignement bilingue qui existe depuis 1995 dans les écoles primaires mulhousiennes.

Il est en effet important, qu’à l’heure de la mondialisation et à un moment où notre ville va continuer à connaître des transformations structurantes indispensables, les mulhousiens conservent, grâce au bilinguisme, des racines et des repères qui leur sont essentiels.

Jean Rottner
Maire de Mulhouse – 2010

Laisser un commentaire