• Décembre 2020

    S’Wort vum Wackes vu der Schussgàssa

    14 nouvelles rues bilingues à Mulhouse en cette fin d’année 2020 !

    En dépit du contexte difficile de cette année 2020, la pose de plaques bilingues dans les rues de Mulhouse s’est poursuivie en cette fin d’année. 14 nouvelles rues se sont ainsi vues dotées de dénominations bilingues, portant le total des rues et places bilingues de Mìlhüsa à 280.

    Les 300 sont en vue et seront probablement atteints en 2021, 30 années après la pose des premières plaques bilingues, en 1991, sur impulsion d’Evelyne Troxler, alors déléguée à la langue et culture régionales. Espérons que l’on pourra dignement fêter cet évènement !

    En attendant, je vous invite à découvrir le « cru 2020 » des 14 nouvelles plaques bilingues, qui concernent surtout cette année des noms de fleurs dans le quartier du Haut Poirier à Dornach. Comme à Mulhouse, comme chacun sait, le « dictionnaire est dans la rue », cela vous permettra quelques révisions ou apprentissages, les dénominations alsaciennes des fleurs étant souvent empreintes de poésie imagée.

    Ich wìnsch eich a güetes und uff àlla Fall  besseres Johr 2021 !

    Cliquez sur la plaques pour obtenir une explication sur l’origine du nom en alsacien.
    Dans le menu « rue » vous trouverez l’ensemble des plaques de rue

  • Ravin (rue du) / Hohlwag

    Inscrit sur une ancienne voie romaine, la rue du ravin longe le sud de la colline du Lerchenberg, et se faufile entre deux talus dont le bord gauche est beaucoup plus élevé et plus raide que celui d’en face. Ce passage a donné à la rue un caractère de chemin creux, d’où le nom originel en allemand de Hohlweg datant de 1906, ou Hohlwag en alsacien.

  • Primevères (rue des)/ Primala Stross

    Ce mot vient de la forme latine « prima vera », construite d’après la locution « primo vere » : au début du printemps, époque de floraison de cette plante. Le nom alsacien (Primala), fort charmant, se rapproche de la dénomination allemande (Primel). Cette rue créée dans les années 50 se voit dotée pour la première fois d’un nom alémanique.

  • Petit-pont (chemin du) / Steibrìckla Wag

    Le chemin doit son nom au Petit Pont en pierre (Steinbrückle) datant de sa création en 1911. Il permettait d’enjamber le fossé du lézard qui alimentait un étang in situ.

  • Pervenche (rue de la)/ Ìmmergrian Stross

    Rue qui porte pour la première fois une dénomination alémanique, car créée dans les années 50, elle s’inscrit dans le quartier de Dornach aux rues dévolues aux noms de fleurs. Petite fleur très rustique, la précocité de sa floraison à la sortie de l’hiver lui a donné son nom allemand de « Immergrün » et alsacien « Immergrian ».

  • Muguet (rue du)/ Maiagläckla Stross

    Comme son nom alsacien l’indique, (Mäiagläckla), le muguet fleurit traditionnellement début mai. D’où son nom en cette référence uff Elsassisch !

  • Michelet (rue Jules) / Bargala Wag

    Cette rue était surnommée « S’Bargala » par les habitants, car elle partait à l’assaut de la colline du Bel air. On retrouve la référence à ce sobriquet dans la dénomination alsacienne (Bargala Wag).

  • Lézard (rue du) / Àm Eglesala Gràwa

    Le nom en alsacien fait référence à un fossé qui coulait à ce niveau et qui a été canalisé, sinon comblé. Son nom allemand (Egelesen) faisait référence aux sangsues qui peuplaient les lieux et que les habitants cherchaient pour pratiquer les saignées. On a toutefois préféré dénommer la rue en français, en référence à l’autre signification de « Egelesen », (Eglesa en alsacien) en l’occurrence le lézard, même si cet animal qui adore les pierres chauffées par le soleil n’a pas trop de prédilection pour les fossés humides.

  • Étang (rue de l’) / Nèiwèiher Wag

    La rue de l’étang fait référence au lieu-dit « Neuweyer » en référence à l’étang qui occupait le site et qui remonte au 16 ème siècle. Il fut aménagé par les seigneurs de Dornach (les Zu-Rhein) avant d’être comblé au 19 ème siècle.

  • Est (rue de l’) / Oschtstross

    Cette rue très résidentielle a été percée vers 1865, à l’est du « Nouveau Quartier » en cours de réalisation, d’où sans doute son nom de rue de l’est, dont « Oschtstross » est la traduction en alsacien.