mot

Le mot d’Alain Brillard

 Même quand on n’est ni alsacien d’origine ni dialectophone, la lecture des plaques de rue bilingues est un « jeu » qui renvoie à l’histoire riche et passionnante de notre Haute-Alsace. L’Université de Haute-Alsace vit quotidiennement ce bilinguisme, ne serait-ce qu’à travers le bâtiment de la Fonderie communément appelé die Giesserei. Il est naturellement important de se souvenir de l’histoire industrielle mulhousienne qui a notamment marqué la structure du bâtiment maintenant dédié en très grande partie à la formation et à la recherche universitaires. Pour être en harmonie avec son territoire, l’Université de Haute-Alsace participe activement au développement de l’apprentissage des langues, y compris l’alsacien, ou en soutenant des thématiques originales de recherche sur l’histoire, notamment industrielle, de notre région. Au cours des années à venir, l’UHA renforcera la pratique du bilinguisme, de manière à apporter les compétences indispensables aux diplômés pour puissent réussir plus facilement leur insertion professionnelle. Mais, nous continuerons aussi à interroger le passé pour en découvrir les spécificités qui ont façonné le « modèle mulhousien » dont nous sommes si fiers. Bravo et merci aux initiateurs de ce site. Je souhaite vivement qu’il permette à tous les mulhousiens de se projeter vers un avenir qui les rassemble grâce à la préservation de cette mémoire commune.

Alain Brillard
Président de l’Université de Haute-Alsace (UHA) – 2009

Laisser un commentaire