presse

Douze nouvelles rues bilingues en 2007

Depuis 1990, la Ville de Mulhouse a mis en place de nombreuses plaques de rues bilingues.

En 1991, la rue du Sauvage (Wildemanngass) est la première artère mulhousienne à être baptisée. Bientôt les panneaux bilingues vont équiper l’ensemble des rues du centre historique. Fin 2006, ces plaques concernent 57 rues mulhousiennes. Certaines font l’objet de traductions étonnantes, comme celle de l’avenue Aristide-Briand – la fameuse “Stressla” qui peut se traduire en “petit chemin” – ou celle du parc de la Cotonnière baptisée “Baradrackgàrta” en référence à l’industriel Schwartz-Koechlin, qui distribuait à ses ouvriers une boisson à la réglisse pour les stimuler.

Cette dynamique se poursuit cette année, avec le baptême, dès ce printemps, de douze nouvelles rues bilingues essentiellement dans le quartier Cité-Briand. Les rues des Abeilles (Bienastross), du Soleil (Sunnagassa), des Oiseaux (Vogelgassa) et de Strasbourg (Strossburger Stross) seront officiellement baptisées, le 17 mars, dans le cadre de l’animation “Friehjor fer unseri sproch, un printemps pour notre langue”. Une manifestation organisée par l’hebdomadaire l’ Ami Hebdo et l’Office pour la langue et la culture d’Alsace. Toutes ces rues seront par la suite présentées dans les pages “Langue et culture régionale” de L’Écho mulhousien qui, depuis 2003, permettent aux Mulhousiens de mieux connaître l’origine des noms. Une traduction en dialecte est d’ailleurs assurée par Patrick Ziegler du Cercle théâtral alsacien

 Mulhouse compte 57 rues équipées de plaques bilingues. Douze nouvelles rues seront baptisées ce printemps.

L’écho mulhousien

Laisser un commentaire