presse

Droit de cité pour le dialecte

Quatre rue de la Cité seront rebaptisées en alsacien ce matin.

L’association Culture et Bilinguisme qui a porté le projet avec le conseil de quartier Briand-Franklin veut ainsi afficher le dialecte dans l’espace public et amener les habitants à renouer avec la langue et les racines de leur ville.

Après la vielle ville c’est le tour de la Cité de voir ses rues devenir bilingues grâce à des plaques indiquant tant leur nom français que leur nom alsacien. Ce matin seront dévoilées dans le cadre de la manifestation E Friejohr fer unsuri Sproch (le printemps de notre langue) les quatre premiéres d’entre elles : la rue du Soleil / Sunnagassa, la rue des oiseaux / Voegelgassa, la rue des Abeille / Bienestross, la rue de Strasbourg/ Strossburger Stross. Huit autres suivront d’ici fin 2007 : le quai de la Cloche / Glockstada, le quai Forst / Forststada, la rue du Cerf/ Hischgassa, la porte Haute / Owertor, la rue de l’Aigle / Adlergassa, la rue Madeleine/ Wollegassa, et la rue du Traîneau / Schlittagassa.

Cité-Briand, « un quartier qui se mondialise »

Notre souci est que la promotion du bilinguisme se positionne dans une perspective d’avenir qui évite les connotation folkloriques, identitaires ou passéistes », comment Patrick Hell, membre de l’association Culture et Bilinguisme, l’association soutenue par l’adjointe Evelyne Schmitt-Troxler, qui œuvre depuis 1991 à la diffusion du dialecte et à la traduction alsacienne des plaques. D’où le choix de Cité-Briand, « un quartier qui se mondialise » partant du postulat selon lequel « les Mulhousiens s’identifieront d’autant plus à leur ville qu’ils en connaîtront les différentes facettes de son histoire »

Dans ce même souci de proximité, le choix des rues et celui de leur traduction ont été discutés en conseil de quartier dans un esprit de démocratie participative. Cette expérience pilote pourrait service de plate-forme aux autres conseils de quartier désireux de se pencher sur l’histoire passée de leurs rues et de réinscrire le dialecte mulhousien sur les plaques bleues.

 Le soleil se léve se matin sur le dialecte qui a désormais droit de … Cité (traduction libre de notre dessinateur Joan)

DNA Mulhouse G.G.

Laisser un commentaire