presse

Plaques en français mais aussi en alsacien

Quatre nouvelles plaques de rues bilingues ont été inaugurées hier dans la Cité

Les plaques de rues vont souvent par deux en Alsace. L’une indique le nom de la rue en français, l’autre en alsacien. Ce qui ne signifie pas que l’une soit la traduction exacte de l’autre. Souvent, en effet, le nom alsacien est le nom d’origine que l’histoire ou l’usage avait oublié ou traduit approximativement.

Double histoire

Mulhouse s’y est mise très sérieusement. Plus de 60 rues portent désormais les deux dénominations : la française en grand, la dialectale en plus petit, en dessous.

Quatre petites nouvelles ont été inaugurées hier matin par Evelyne Schmitt-Troxler, maire-adjointe chargée de la langue et la culture régionale et Pierre Freyburger, président du conseil de quartier : Vogelgassa (rue des Oiseaux), Sunnagassa (rue du Soleil), Bienastross (rue des Abeilles) et Stroburger Stross (rue de Strasbourg). Les plaques ont été dévoilées à l’occasion d’un petit circuit pédestre avec pour guide André Heckendorn, qui dirige la publication d’un livre exhaustif sur les noms des rues mulhousiennes – un ouvrage dont la publication est attendue pour la fin de l’année. L’occasion de discuter – par exemple – sur les origines possibles de la rue des Abeilles (allusion à Napoléon ou à la population ouvrière de Mulhouse ?). Ou encore sur la graphie de Stross, la rue. Mulhouse en tout cas, cultive sa double histoire.

 Dévoilement rue du Soleil. On aurai besoin de soleil aujourd’hui…(Photo Darek Szuster)

L’Alsace Mulhouse

Laisser un commentaire