presse

Mulhouse célèbre vingt ans de plaques bilingues

Entouré de plusieurs élus municipaux des groupes majoritaire, centriste et socialiste, ainsi que d’enfants de l’école bilingue ABCM, le maire de Mulhouse Jean Rottner a dévoilé hier matin une toute nouvelle plaque de vie bilingue français/alsacien au pied du n° 1 du boulevard Roosevelt. Le nom retenu en alsacien ? « Owertorstross », soit, littéralement, rue de la Porte haute.

« Rendre cette culture commune à tous »

 La plaque dévoilée hier
(boulevard Roosevelt/Owertorstross)
n’est que la première de 2011.
Une vingtaine d’autres suivront cette année.
Photo Dom Poirier

Cette plaque vient s’ajouter aux 114 déjà existantes. À ce jour, un quart des rues mulhousiennes portent ainsi une plaque bilingue — et leur nombre s’accroît d’une vingtaine par an… Pour mémoire, la toute première fut celle de la rue du Sauvage (« Wildemannsgass »), posée le 23 mars 1991, c’est-à-dire il y a tout juste vingt ans.

Autre anniversaire salué hier matin : celui des dix ans d’existence de l’association « E Friehjor fer unseri Sproch » — laquelle vient d’ailleurs de décerner un prix à la Ville de Mulhouse pour son action en faveur du bilinguisme.

Commentaire, à ce propos, du maire de Mulhouse, quelques instants avant de dévoiler la nouvelle plaque : « Il s’agit d’un acte hautement porteur et symbolique. Par la présence de ces plaques, il s’agit de titiller la curiosité de nos concitoyens et de rendre cette culture commune à tous, quelles que soient nos origines. Le bilinguisme est un levier d’épanouissement personnel, culturel et professionnel. » Et Jean Rottner de conclure : « L’un de nos objectifs est de mailler le plus rapidement possible l’ensemble des quartiers mulhousiens avec des classes bilingues. »

L’Alsace Mulhouse Emmanuel Delahaye

Laisser un commentaire