presse

Extension des plaques de rues bilingues

Précurseur en la matière parmi les grandes villes alsaciennes, Mulhouse compte bien poursuivre l’installation de plaques de rue bilingues français/alsacien. Cette année, 20 nouvelles rues ou portes du centre-ville seront équipées — cela ira de la rue de la Tour du Diable (Teifelsturmgàss) à la place Guillaume-Tell (Wilhem Tell Platz), en passant par la porte Haute (Owertor), la porte jeune (Jungator) ou encore — moins évident — la rue de Stalingrad (Starnstross). Coût estimé de l’opération : 8500 .
Patrick Binder (FN) sollicite la parole, d’abord pour saluer l’initiative… Puis pour critiquer « une certaine muséification de l’alsacien ». Réplique moqueuse de l’adjoint Bernard Stoessel (Modem) : « M. Binder est décidément un adepte des tirs dans le pied. Plutôt que de parler de “muséification”, vous feriez mieux de mettre en avant le remarquable site web “plaques bilingues” [ndlr : www.plaquesbilingues.fr]. »
Dossier adopté à l’unanimité.

L’Alsace Mulhouse

Laisser un commentaire