Editorial

Juin 2013

 

S’Wort vum Wackes vu d’r Schussgàssa

 

Mulhouse lance un nouveau programme
de 48 rues bilingues

 

Dans sa séance du 25 juin 2013, le Conseil municipal de Mulhouse a validé, à l’unanimité, la poursuite du programme de mise en place de plaques bilingues, portant sur 48 rues et places supplémentaires ; ce qui chiffrerait  fin 2013/2014 de 135 à 183 le nombre (impressionant !) de lieux affichant une signalétique bilingue dans la métropole du Sud Alsace.

A cette occasion, le Premier-Adjoint, Denis Rambaud, a mis en exergue  les objectifs de l’action : 

  • Valoriser à Mulhouse la langue et culture régionales
  • En faire un patrimoine partagé par l’ensemble des Mulhousiens
  • Susciter l’intérêt, la curiosité des habitants et des touristes envers Mulhouse

Denis Rambaud  a aussi évoqué  les grands principes qui guident l’ utilisation de la langue régionale,  sous ses deux facettes :

  • Le dialecte mulhousien lorsque la signalétique présente une dimension affective (ex : attachement des habitants au nom dialectal des rues)
  • L’allemand standard lorsque la signalétique a une dimension simplement institutionnelle.

et pour finir,  Denis Rambaud a rappelé la procédure conduisant au choix des dénominations en dialecte, qui procèdent d’une large concertation participative des citoyens mulhousiens, par l’intermédiaire des Conseils de Quartier.

En effet, les dénominations en dialecte sont soit la traduction du nom en français de la rue, soit s’en distinguent en faisant référence à l’histoire, la toponymie, la tradition orale mulhousiennes. Il y a donc à cet égard un travail de création de nouvelles dénominations en langue régionale, qui s’éloigne d’une logique simplement conservatoire d’un patrimoine. Les options sont débattues en commission au sein des Conseils de quartiers, sur la base de recherches historiques, cadastrales, et d’appels à la mémoire des habitants du quartier. Elles sont ensuite soumises au Conseil consultatif du patrimoine mulhousien, qui peut faire des contre-propositions. Un arbitrage final est opéré ensuite en séance plénière de Conseil de quartier, avant validation définitive en Conseil municipal.

Denis Rambaud salue l’enthousiasme et la passion investis par les Mulhousiens dans cette action, symbolique de la nouvelle dynamique déployée par la langue et culture régionale à Mulhouse. Le conseiller municipal Henri Metzger a quant à lui relevé l’humour qui empreint le choix de certaines dénominations, comme vous pouvez en juger dans la liste ci-après.

Voici la liste des 48 prochaines rues et places bilingues de Mulhouse.: (un clic vous permet d’agrandir le fichier).

{tooltip} {end-texte|w=500|mood=800|tipd=1000|offsety=50} {end-tooltip} {tooltip} {end-texte|w=500|mood=800|tipd=1000|offsety=50} {end-tooltip}                                       

Laisser un commentaire