Editorial

Decembre 2015

S’Wort vum Wackes vu der Schussgàssa

Wiehnachta 2015 : S’ Chrìstkìndla brìngt 14 neia zweisprochiga Strossa ìn Mìlhüsa !

C’est Noël avant l’heure en cette mi-décembre 2015 dans les rues de Mulhouse, qui peuvent désormais s’enorgueillir de 14 nouvelles rues bilingues ! Les services de la voirie viennent en effet de mettre en place le contingent 2015 de nouvelles plaques bilingues, ce qui permet à Mulhouse de frôler le cap des 200 (! ) rues, places et lieux publics bénéficiant d’une signalétique bilingue français/dialecte alsacien, qui flirte parfois avec le Hochdeutsch ! 199 très exactement, un record ! La 200ème est en préparation et elle donnera peut-être lieu à un évènement festif, mais chut ! ce sera la surprise courant 2016…

La mise en place progressive d’une signalétique bilingue dans l’espace public est l’une des actions emblématiques, par excellence, de la volonté de la Municipalité de Mulhouse de promouvoir la langue et la culture régionale à Mulhouse ; volonté politique exprimée par son maire, Jean Rottner, et traduite par son adjointe-déléguée au patrimoine mulhousien (et donc à la langue et culture régionale), Anne-Catherine Goetz et l’adjoint-déléguée à la voirie, Philippe Trimaille. Ils poursuivent à cet égard la voie tracée en son temps, début des années 90 par Jean-Marie Bockel, alors maire de la ville et son adjointe-déléguée à la langue et culture régionale, Evelyne Troxler.

L’enjeu de la signalétique bilingue s’avère éminemment majeur : conférer un caractère naturel au bilinguisme dans l’espace public, sensibiliser de la sorte les habitants à l’intérêt du bilinguisme, “proposer un dictionnaire dans la rue”, intéresser les Mulhousiens tant à la langue régionale qu’à l’âme et au patrimoine de leur Cité, puisque souvent les dénominations en dialecte, proposées par les habitants eux-mêmes, reflètent des anecdotes relatives à la vie de la Cité, son histoire, sa géographie, sa sociologie.

Par ailleurs, les nouvelles dénominations dialectales respectent dorénavant scrupuleusement la nouvelle graphie harmonisée de la langue alsacienne et ceci grâce à la relecture attentive de la linguiste Evelyne Troxler. …

Et l’aventure continue ! Une commission consacrée à la langue et à la culture régionale : “s’Dankfavrek”, mise en place fin 2015 et présidée par Anne-Catherine Goetz, aura notamment pour vocation de plancher sur les futures dénominations dialectales des lieux publics mulhousiens et de faire des propositions aux élus pour la suite du programme.

Si vous avez des idées en ce sens, n’hésitez pas à nous en faire part. On compte sur les habitants de Mulhouse pour créer de nouvelles dénominations pertinentes en alsacien, qui ne sont donc pas nécessairement des traductions littérales des noms en français, mais permettent également de préserver de l’oubli et de promouvoir le patrimoine mulhousien, sous tous ces aspects.

Patrick Hell
patrick.hell @ laposte.net

Contingent 2015 de nouvelles plaques bilingues:

 

Laisser un commentaire