Col du Linge (rue du) / Ganzlewag

Le nom dialectal (Ganzlewag) rappelle le fait ou la légende de la présence, en ce lieu, d`une pâture destinée à l`élevage d`oies

Bouleau (rue du) / Bìrka Stross

On trouve beaucoup de noms d`arbres pour qualifier les rues de Mulhouse, notamment dans les nouveaux quartiers industriels souvent plantés d`essences locales, « Bìrka » étant la traduction littérale de bouleau en dialecte mulhousien

Stalingrad (rue de) / Starnstross

La rue Stalingrad, à l`origine rue de l`Étoile a changé plusieurs fois de nom. De « la rue de Finlande» et 1940, à «Sternstrasse », elle porte le nom de « rue de Stalingrad » suite à la bataille du même nom en 1942.

Engelmann (rue) / Breitegass

La « Breitegass » que l’on traduit par « rue traversière » relie la rue de la justice à la rue de la Moselle. Elle fut appelée « rue Engelmann » en 1918 en raison de l’établissement situé à l’entrée de la rue où Godefroi Engelmann fit les premières lithographies à Mulhouse.

Parc (rue du) / Parkstross

Menant au parc Salvator (d`où son appellation) ancien cimetière de Mulhouse, le nom dialectal constitue la fidèle traduction en alsacien du nom français.

Mittelbach (rue du) / Mittelbàchgàss

Depuis le XVe siècle, le Mittelbach était un des fossés qui entourait la ville du côté sud et qui était alimenté par les eaux de l`Ill. C`est sa situation médiane qui lui valut son nom de Mittelbach (ruisseau du milieu). En 1864, le Conseil Municipal décida de le combler et d`aménager une rue qui porta naturellement son nom.

Justice (rue de la) / Schindergassla

En face de la place des Victoires s’ouvre la rue de la Justice dont le nom a singulièrement varié au courant des années. En 1337 et en 1413 on la mentionne comme « Walhesgasse », parallèlement est employé le nom de « hugwalchgasse », « Hugenwald et Haugenwalchsgass », « Hug Wahlengasse » et en 1566 « Hugisgasse ». Toutes ces appellations ne sont que des corruptions du nom du chevalier Hugues Walch zum Thor dont la cour occupait au XIVe siècle le fond de la rue de la Justice et dans laquelle travaillait dés le XVIe siècle le bourreau de la ville. C’est à ce dernier que la rue dut avant 1798 le nom populaire de « Schindergasse ». La dénomination « rue de la Justice » date d’après 1798, à partir de 1870 la traduction « Gerechtigkeitsgasse » resta le nom officiel jusqu’en 1914.

Tonneliers (place des) / Fassbinderplatz

Cette place a été créée à l`occasion de la rénovation de la “Cour des Maréchaux”. Son nom a été inspiré de l`ancienne impasse des Tonneliers (actuel place Dreyfus) où les fabricants et réparateurs de tonneaux c`étaient établis.

Martre (rue de la) / Màrder Stross

Rue créée en même temps que la cité ouvrière du Wolf (1905), à l’époque allemande de la ville, son nom originel (Marderstrasse) fut francisé en 1919. La formule « Màrder Stross » s’avère très proche du Hochdeutsch, la nuance se situant simplement au niveau de l’accent tonique sur le a.

Tanneurs (rue des) / Gàrwergass

La rue des Tanneurs compte parmi les plus anciennes de la ville et doit son nom aux nombreuses tanneries établies le long du ruisselet dit Augustiner- ou Stadtbächlein. Les eaux du ruisselet coulaient alors au milieu de la rue et ce n`est qu`en 1730 qu`un déplacement eut lieu vers la droite le long des maisons. Le pavage de la rue n`a été effectué qu`en 1775.