Ecureuils (allée des) / Eichhernia Allee

Très belle rue jouxtant le zoo de Mulhouse, conduisant au Tannewald et à sa faune indigène, dont bien sur les écureuils et une « Eichhernla Allee » en dialecte mulhousien.

Fer (rue du) / Issagàss

La traduction littérale “rue du fer” vient de la proximité d`un commerce de “Fer, tôle et aciers”. La quincaillerie a laissé sa place en 1968 à des entrepôts.

Colombier (rue du) / Düwaschlàggassla

Sur le plan de 1903, c`est une rue en équerre qui englobe le tracé actuel et celui de la rue du Cèdre. A l`angle que forme la rue avec l`avenue de Colmar, se trouve un immeuble imposant avec une tourelle datée de 1896.

Steinbach (rue de) / Boialaschopf Stross

Cette rue crée en 1903 faisait référence à la famille Steinbach, famille d`industriels bien connue à Mulhouse et qui donnèrent leur nom au grand parc situé dans ce secteur et qui occupe l`emplacement de l` ancienne usine dirigée par le “Fabrikherr” Steinbach. En 1919, les autorités municipales ont mué le nom en “Steinbach” pour rendre hommage à un village très éprouvé par la 1ere guerre mondiale. Le conseil de quartier a souhaité en 2010 rappeler l`importance de la vocation industrielle du lieu, notamment du fait de la concentration d`usines cotonnières, caractéristiques de l`industrie mulhousienne du 19e siècle. Ces usines étaient approvisionnées par de grandes balles de coton serties de fer, appelées “Boialaschopf”. Ce nom dialectal si particulier de la mémoire industrieuse de la ville a été conféré à cette rue suite à une proposition en ce sens du Conseil de Quartier qui a souhaité le valoriser et le préserver de l`oubli.

Sainte Claire (rue) / Altà Burggàss

Cette rue doit son appellation à la présence d`un couvent de Clarisse fondé en 1283 et doté de biens importants. Les religieuses, des filles de nobles, étaient de la branche féminine des Franciscains, également présent à Mulhouse. Le tronçon entre la rue de la Loi et la rue Jacques Priess permettait à l`origine de communiquer entre la ” ville haute ” et les terrains restés en friches suite à la destruction du château de l`évêque de Strasbourg par les bourgeois de Mulhouse en 1262, d`où le nom ” alte Burggasse ” (rue du vieux château).

Franciscains (rue des) / Barfuessergass

La rue des Franciscains est l’une des plus anciennes de la vieille ville, et établit la communication entre les rues des Maréchaux, des bons Enfants et de l’Arsenal. Elle s’appelait au XVe siècle la « Wunnenbergasse ». Ce nom remonte à la famille noble de Wunnenberg dont la cour (plus tard Cour de Lorraine) était une des plus importantes de la ville. Dès le milieu du XVe siècle paraît la dénomination de Barfüssergasse (littéralement rue des pieds nus) ou rue des Franciscains. En 1798, elle reçut le nom pompeux de « rue des Champs Elysées » qui fut de nouveau remplacé par celui de rue des Franciscains.

L`ordre franciscain, ou ordre des frères mineurs (o.f.m. – ordo fratrum minorum), est né en Italie sous l`impulsion de François d`Assise en 1210.
Le 29 février 1529, le couvent des Franciscains, où il ne restait plus que le portier qui était loin de donner le bon exemple et s`opposait à la réforme, fut supprimé et les objets de valeur (calices et un ostensoir en argent) confisqués. Au départ des émissaires de la ville, la populace pilla tout ce qui restait.

Gymnastes (rue des) / Milhüsina Stross

Dans cette rue se trouve le siège et le gymnase de cette société de gymnastique, créée à l`époque allemande du « Reichsland Elsass-Lothringen » , le choix de la dénomination en latin de Mulhouse (Milhüsina) était alors un pied de nez impertinent aux autorités prussiennes.

Jura (rue du) / Grumbel Wag

Cette rue occupait l`emplacement d`un chemin difficile, conduisant au Rebberg, plein de bosses et d`ornières, surnommé de ce fait « Grumbel Weg » par les Mulhousiens. Un clin d“il sans doute au « grumble » de la pâtisserie anglaise, le dessus quelque peu caboté de ce gâteau ayant sans doute des similitudes avec l`aspect originel de ce chemin de terre.

Strasbourg (rue de) / Strossburger Stross

La rue de Strasbourg est l`une des plus importantes rues de la cité ouvrière puisque c`est la seule qui la traverse de part en part et relie l`avenue de Colmar à la rue de Pfastatt (l`usine DMC)

Filature (rue de la) / Spìnnereigassla

La rue de la filature (Spinnerei) doit son nom à la présence dans cette voie de la filature Wallach frères, existant en cet endroit entre 1855 et 1900.