Etourneaux (rue des) / Stàra Stross

Rue bordée de villas de maître entourées de grands parcs dans la partie supérieure du Reeberg, elle apparait en 1953 et s’inscrit dans un lieu-dit « Vogelsang » qui a peut-être suscité cette appellation, même si le chant des étourneaux (Stàr en alsacien), n’est pas toujours des plus mélodieux.

Eté (rue de) / Summer Stross

Créée en 1885 (à l’époque Mulhouse été allemande), la « Sommerstrasse » conduisait à l’usine de fabrication de toiles peintes Heilmann qu’occupe aujourd’hui le lycée Schweitzer. Elle est bordée d’immeubles d’époque de bonne facture, entre logements ouvriers et « petits bourgeois ». « Summer Stross » est la version alsacienne de « Sommerstrasse ».

Belette (rue de la) / Wìsala Stross

Rue aménagée en 1901 à l’époque allemande de Mulhouse, dans un quartier populaire (Wolf) alors en pleine urbanisation et où l’on trouve plusieurs rues portant des noms d’animaux. « Wìsala » est la traduction littérale en alsacien de « belette », « Wiesel » en Hochdeutsch.

Franklin (place) / Hardäpfelmarkt

La place Franklin fût longtemps dénommée “Place du Marché Dolfus”, la ville ayant achetée le terrain à Jean Dolfus en 1874. Dès la fin du XIXème siècle, un marché de gros s`y tient régulièrement qu`on appelait “Hardäpfelmarkt” (le marché aux patates).

Alsace (rue d) / Elsasser Stross

Belle référence à la région « Alsace » d`une rue perpendiculaire à la rue Kennedy et surnommée par les Mulhousiens : « Elsasser Stross », soit la « rue des alsaciens ».

Serruriers (rue des) / Schlossergangla

Rue typique de la Cité de Mulhouse. L`appellation (traduction littérale en dialecte mulhousien) ne semble pas avoir une motivation particulière, si ce n`est de rendre hommage à cette corporation.

Cendres (impasses des) / Aschewinkel

Ce couloir part encore de nos jours de la rue des Trois Rois. Il permettait autrefois le passage le long de l’église protestante française vers la rue de la Synagogue. Il était bordé par le Stadtbächlein dont on avait détourné le cours vers 1836. Le couloir est barré depuis des années et sers uniquement aux fidèles qui fréquentent les offices du temple et à deux ou trois maisons dont la sortie donne sur le passage

Noelting (rue émilio) / Bàslerweg

Voie de communication importante entre Mulhouse et Basel, depuis le 16ème siècle, cette vocation initiale est rappelée par le nom dialectal de la rue (Baslerwàg).

Maréchaux (place des) / Schmidplatz

Jusqu`au XVe siècle, cette place était partie intégrante de la rue Paille.

Loge (rue de la) / Looschawinkel

La dénomination “impasse de la Loge” attribuée en 1843, se rapporte au temple de la Loge maçonnique mulhousienne qui s`ouvrir le 4 septembre 1809 dans cette impasse. La loge a été dissoute en 1871, mais le siège n`a été démoli que pendant la seconde guerre mondiale. Cette destruction permit une communication entre la rue de la Tour du Diable et la rue Jacques Preiss. La transformation de l`impasse en rue a été actée en 1966.