• Etourneaux (rue des) / Stàra Stross

    Rue bordée de villas de maître entourées de grands parcs dans la partie supérieure du Reeberg, elle apparait en 1953 et s’inscrit dans un lieu-dit « Vogelsang » qui a peut-être suscité cette appellation, même si le chant des étourneaux (Stàr en alsacien), n’est pas toujours des plus mélodieux.

  • Eté (rue de) / Summer Stross

    Créée en 1885 (à l’époque Mulhouse été allemande), la « Sommerstrasse » conduisait à l’usine de fabrication de toiles peintes Heilmann qu’occupe aujourd’hui le lycée Schweitzer. Elle est bordée d’immeubles d’époque de bonne facture, entre logements ouvriers et « petits bourgeois ». « Summer Stross » est la version alsacienne de « Sommerstrasse ».

  • Belette (rue de la) / Wìsala Stross

    Rue aménagée en 1901 à l’époque allemande de Mulhouse, dans un quartier populaire (Wolf) alors en pleine urbanisation et où l’on trouve plusieurs rues portant des noms d’animaux. « Wìsala » est la traduction littérale en alsacien de « belette », « Wiesel » en Hochdeutsch.

  • Vergers (rue des) / Obstgàssa

    Cette rue structurait un secteur périphérique du vieux Mulhouse, où se concentraient divers arbres fruitiers. D`où le surnom alsacien de « Obstgàssa » que l`on retrouve sur la plaques bilingue.

  • Vosges (rue des) / Vogesablìckgàss

    Son nom fut choisi en 1844 car à l`époque, par-delà les près on voyait parfaitement toutes les montagnes vosgiennes. Ce n`est qu`en 1860, après la construction de la première cité autour de la rue de Strasbourg que la rue prend son allure définitive et est prolongée jusqu`à la rue de la filature.

  • Lefebvre (rue) / Ewigkeit Stross

    Cette longue rue structurante, conduit au cimetière central, d’où son nom d’ « Ewigkeitstrasse » dès 1873, deux ans après sa création en 1871, à la toute fin du Second Empire (avenue du repos au moment de sa création). François Joseph Lefebvre est un maréchal d’empire alsacien de Napoléon I.

  • Hofer (rue Josué) / Nordbàhnof Stross

    Le nom dialectal est le surnom donné par les habitants à cette rue qui jouxte la gare de Nord.

  • Saint Fiacre (rue) / Fiackergassla

    Cette rue de Mulhouse est comprise entre la rue des Chantiers et la rue des Jardiniers. Le nom de Saint Fiacre, vient du saint patron des jardiniers et des maraîchers. On représente Saint Fiacre cultivant son jardin avec une bêche et on l`évoque contre les hémorroïdes (le mal de Saint Fiacre). Sa fête est le 30 août.

  • Runtz (rue du) / Runtzgràwa

    Le nom « Runtz » vient du « Runtzgraben », ce fossé qui coulait le long de l`avenue de Colmar et qui avait été creusé en 1753 entre la Doller et la Porte Jeune pour faire évacuer plus rapidement les eaux de l`Ill en cas de crue.

  • Charrue (rue de la) / Pflüeggàss

    Rue en boucle, au début de la rue du manège, dans un secteur qui est de longue date, un quartier de maraîchers et d`horticulteurs.
    En 1891, lors des premiers travaux de tout-à-l`égout, on trouve deux socles de charrue d`origine gallo-romaine remontant à peu près au IIIéme siècle de notre ère. Ces objets sont exposés au Musée Historique.