• Etourneaux (rue des) / Stàra Stross

    Rue bordée de villas de maître entourées de grands parcs dans la partie supérieure du Reeberg, elle apparait en 1953 et s’inscrit dans un lieu-dit « Vogelsang » qui a peut-être suscité cette appellation, même si le chant des étourneaux (Stàr en alsacien), n’est pas toujours des plus mélodieux.

  • Eté (rue de) / Summer Stross

    Créée en 1885 (à l’époque Mulhouse été allemande), la « Sommerstrasse » conduisait à l’usine de fabrication de toiles peintes Heilmann qu’occupe aujourd’hui le lycée Schweitzer. Elle est bordée d’immeubles d’époque de bonne facture, entre logements ouvriers et « petits bourgeois ». « Summer Stross » est la version alsacienne de « Sommerstrasse ».

  • Belette (rue de la) / Wìsala Stross

    Rue aménagée en 1901 à l’époque allemande de Mulhouse, dans un quartier populaire (Wolf) alors en pleine urbanisation et où l’on trouve plusieurs rues portant des noms d’animaux. « Wìsala » est la traduction littérale en alsacien de « belette », « Wiesel » en Hochdeutsch.

  • Pfastatt (rue de) / Thàlwag

    Cette rue s`appelait « Thalweg », c`est-à-dire « chemin de la vallée », car elle menait à Pfastatt en passant par le point le plus bas de la Doller.

  • Gymnastes (rue des) / Milhüsina Stross

    Dans cette rue se trouve le siège et le gymnase de cette société de gymnastique, créée à l`époque allemande du « Reichsland Elsass-Lothringen » , le choix de la dénomination en latin de Mulhouse (Milhüsina) était alors un pied de nez impertinent aux autorités prussiennes.

  • Guillaume Tell (place) / Wilhelm Tell Platz

    A l`origine la rue Guillaume Tell communiquait uniquement en angle droit avec le passage Teutonique pour rejoindre la rue Henriette. Ce n`est qu`en 1905 qu`a été réalisée la percée vers le square Steinbach et la rue des Fleurs après la démolition des dépendances de la villa Steinbach.

  • Jura (rue du) / Grumbel Wag

    Cette rue occupait l`emplacement d`un chemin difficile, conduisant au Rebberg, plein de bosses et d`ornières, surnommé de ce fait « Grumbel Weg » par les Mulhousiens. Un clin d« il sans doute au « grumble » de la pâtisserie anglaise, le dessus quelque peu caboté de ce gâteau ayant sans doute des similitudes avec l`aspect originel de ce chemin de terre.

  • Martin (rue Jean) / Bàchsteiglatscher Stross

    Cette rue créée en 1924 aboutit à l`ancienne « tuilerie Lesage » qui produisit également des briques rouges typique des bâtiments concernés. En souvenir des ouvriers ayant exercé leur talent dans ce domaine emblématique de l`industrie mulhousienne, le Conseil de quartier a proposé de surnommer cette rue « Bàchsteiglatscher Stross » (la rue des façonneurs de briques).

  • Strasbourg (rue de) / Strossburger Stross

    La rue de Strasbourg est l`une des plus importantes rues de la cité ouvrière puisque c`est la seule qui la traverse de part en part et relie l`avenue de Colmar à la rue de Pfastatt (l`usine DMC)

  • Carrières (rue des) / Steistross

    Le secteur à la limite du ban de Brunstatt est riche en carrières d’extraction d`une pierre appelée « pierre calcaire de Brunstatt ». Elle a servi à la construction de nombreuses maisons mulhousiennes.