• Etourneaux (rue des) / Stàra Stross

    Rue bordée de villas de maître entourées de grands parcs dans la partie supérieure du Reeberg, elle apparait en 1953 et s’inscrit dans un lieu-dit « Vogelsang » qui a peut-être suscité cette appellation, même si le chant des étourneaux (Stàr en alsacien), n’est pas toujours des plus mélodieux.

  • Eté (rue de) / Summer Stross

    Créée en 1885 (à l’époque Mulhouse été allemande), la « Sommerstrasse » conduisait à l’usine de fabrication de toiles peintes Heilmann qu’occupe aujourd’hui le lycée Schweitzer. Elle est bordée d’immeubles d’époque de bonne facture, entre logements ouvriers et « petits bourgeois ». « Summer Stross » est la version alsacienne de « Sommerstrasse ».

  • Belette (rue de la) / Wìsala Stross

    Rue aménagée en 1901 à l’époque allemande de Mulhouse, dans un quartier populaire (Wolf) alors en pleine urbanisation et où l’on trouve plusieurs rues portant des noms d’animaux. « Wìsala » est la traduction littérale en alsacien de « belette », « Wiesel » en Hochdeutsch.

  • Brasseurs (rue des) / Bràulergassla

    Très ancienne rue de Dornach. Ce nom, (traduit littéralement en dialecte mulhousien), très ancien puisqu`il date de 1838, laisse envisager la présence d`une brasserie à cet endroit.

  • République (place de la) / Nèiquàrtier Plàtz

    Cette place avant de devenir « place de la République » en 1919, avait porté auparavant le nom de « place du nouveau quartier » , un « nouveau quartier » de prestige surgit de terre au cours de la 2ème moitié du 19 ème siècle. Les Mulhousiens ont longtemps surnommé en dialecte mulhousien cette place par la dénomination de « Nèiquàrtier Plàtz » que l`on retrouve sur la plaques dialectale. Cette 200 ème plaque bilingue a été symboliquement inaugurée par le Maire de Mulhouse le 01/03/2016.

  • Guillame Tell (rue) / Wilhelm Tell Gass

    La rue Guillaume Tell se détache à droite, en venant de la place, du passage de l`hôtel de ville. Son nom primitif qu`elle conserva jusqu`à la fin du XVIIIe siècle était « Deutcheho- ou Deutchherrengasse » (rue de la cour ou des chevaliers teutoniques). Elle le devait aux chevaliers de l`ordre Teutonique dont l`enclos barrait le fond.

  • Chevaliers (rue des) / Rìttergàss

    Comme souvent à Mulhouse, la présence historique d`une famille (ici la famille « Ritter ») conduisit à une dénomination de lieu ; « chevalier » étant la traduction française de « Ritter »

  • Somme (rue de la) / Kirchhofstross

    La rue de la Somme est située en partie en aval du tronçon de l`ancienne Sinne, fossé qui contourne la vieille ville par le sud, Sans doute dès le Moyen-Age, un chemin longe ce fossé, et prend le nom de « chemin du cimetière » (Friedhofstrasse) puisqu`il permet d`accéder à l`ancien cimetière, actuel parc Salvator. Cependant l`appellation « Friedhofweg » n`apparaît qu`après la création du cimetière hors les murs, au début du XIXe siècle. C`est en 1919 qu`en l`honneur des nombreux soldats tués lors de la bataille de la Somme que cette rue prend son nom actuel. Elle portera cependant de 1940 à 1944, le nom de Spörlin Strasse puis de Karl Hack Strasse.

  • Charrons (rue des) / Wagnergass

    Anciennement ruelle « Nueffer » la rue des Charrons fut percée en 1645 pour communiquer entre la rue des Tondeurs et la rue Paille. Elle doit son nom aux « charrons, Wagner » qui s’y étaient établis.

  • Engel (rue) / Engelgàss

    Le nom d`Alfred Engel a été attribué à cette rue en reconnaissance des dons que sa famille fit à la ville (la maison de l`actuel musée des beaux-arts ainsi que le parc du square Steinbach.) Alfred Engel est né le 17 mars 1848, il est le troisième fils de Frédéric Engel Dollfus.