Etourneaux (rue des) / Stàra Stross

Rue bordée de villas de maître entourées de grands parcs dans la partie supérieure du Reeberg, elle apparait en 1953 et s’inscrit dans un lieu-dit « Vogelsang » qui a peut-être suscité cette appellation, même si le chant des étourneaux (Stàr en alsacien), n’est pas toujours des plus mélodieux.

Eté (rue de) / Summer Stross

Créée en 1885 (à l’époque Mulhouse été allemande), la « Sommerstrasse » conduisait à l’usine de fabrication de toiles peintes Heilmann qu’occupe aujourd’hui le lycée Schweitzer. Elle est bordée d’immeubles d’époque de bonne facture, entre logements ouvriers et « petits bourgeois ». « Summer Stross » est la version alsacienne de « Sommerstrasse ».

Belette (rue de la) / Wìsala Stross

Rue aménagée en 1901 à l’époque allemande de Mulhouse, dans un quartier populaire (Wolf) alors en pleine urbanisation et où l’on trouve plusieurs rues portant des noms d’animaux. « Wìsala » est la traduction littérale en alsacien de « belette », « Wiesel » en Hochdeutsch.

Vosges (rue des) / Vogesablìckgàss

Son nom fut choisi en 1844 car à l`époque, par-delà les près on voyait parfaitement toutes les montagnes vosgiennes. Ce n`est qu`en 1860, après la construction de la première cité autour de la rue de Strasbourg que la rue prend son allure définitive et est prolongée jusqu`à la rue de la filature.

Hofer (rue Josué) / Nordbàhnof Stross

Le nom dialectal est le surnom donné par les habitants à cette rue qui jouxte la gare de Nord.

Runtz (rue du) / Runtzgràwa

Le nom “Runtz” vient du “Runtzgraben”, ce fossé qui coulait le long de l`avenue de Colmar et qui avait été creusé en 1753 entre la Doller et la Porte Jeune pour faire évacuer plus rapidement les eaux de l`Ill en cas de crue.

Puits (rue du) / Brunna Stross

A cet endroit de ce quartier périphérique de Mulhouse, se trouvait autrefois un puits, surnommé « Nordfeld Brunnen », auquel la plaque en dialecte fait explicitement référence.

Abeilles (rue des) / Bienastross

Différentes hypothèses expliquent l`origine du nom de la rue des abeilles…
Cet insecte est tout d`abord le symbole du travail et est présent sur plusieurs blasons de grandes familles industrielles de Mulhouse.
La seconde hypothèse serait qu`en hommage à Napoléon III, un des financiers de la cité ouvrière, une rue rappelant le symbole impérial fut dénommée ainsi. Il faut cependant noter que dans les armoiries, l`abeille est le symbole de l`immortalité et de la résurrection. Les abeilles ont été choisies afin de rattacher les nouvelles dynasties aux origines de la France. En effet, des abeilles d`or (en réalité des cigales) avaient été découvertes en 1653 à Tournai dans le tombeau de Childéric Ier, fondateur en 457 de la dynastie mérovingienne et père de Clovis. Elles sont considérées comme le plus ancien emblème des souverains de la France.

Paix (place de) / Friedenplatz

Le début de l`aménagement de la place date de 1854, suite à la couverture de la Sinne par des voutes. En 1864, les halles sont construites et la place est achevée en 1868.

Wicky (avenue Auguste) / Zum Rundbàui

Cette rue aboutit à l`immeuble annulaire, bâtiment rond unique en son genre, construit dans l`immédiat après-guerre. Le surnom affublé par les Mulhousiens à cet immeuble est : « le Rundbàui » (maison ronde); la plaque dialectale fait référence à ce surnom.