rue

  • Horticulture (rue de l’) / Schelkle Wag

    Nom originel de la rue, datant de 1844 et dont l’origine est obscure.

  • Saint Joseph (rue) / Seppi Bangala Stross

    Les foyers paroissiaux, où étaient exercées diverses activités également sportives,  étaient surnommés « Bangala », référence au bâton usité dans les activités sportives du lieu.

  • Juifs (rue des) / Judagàss

    Cette rue qui aboutit à la synagogue de Dornach fait référence à l’importance communauté juive (longtemps interdite de résidence ) Mulhouse) de cette ancienne  commune de la périphérie de Mulhouse.

  • Locomotive (rue de la) / Àm d’r Kàthedràl

    Cette rue long la Fonderie (d’Giesserei) de l’ancienne usine SACM de Mulhouse. Ce bâtiment, aux proportions  et volumes tellement  impressionnants que les ouvriers de la SACM lui avait donné le surnom de « cathédrale -sous entendu industrielle- de Mulhouse ». C’est ce surnom majestueux qui est rappelé dans l’appellation alsacienne de la plaque.

  • Loisy (rue du Lt Jean de) / Fortschritt Stross

    Le nom dialectal reflète le nom historique datant de 1889. Cette rue avait été crée par les frères Buhler, en leur qualité d’entrepreneurs de construction.

  • Meunier (rue du) / Lerchenberg Wag

    Cette rue aboutie à l’une des principales collines de Dornach, le « Lerchenberg ». La plaque dialectale fait référence au nom historique de cette rue, datant de 1911.

  • Monteurs (rue des) / Màschinàschlosser Stross

    Traduction littérale du nom français.

  • Reichenstein (rue) / Àm Gàlgabarg

    Le nom alsacien fait référence au gibet érigé en ce lieu en des temps immémoriaux sur cette colline.

  • Reims (rue de) / Ìm Stràng

    Cette rue traverse un lieu-dit appelé «Ìm Stràng» dont la signification est obscure et qui lui donna son nom originel en 1825.

  • Mer Rouge (rue de la) / Rota Meer Stross

    Le nom alsacien fait référence à un lieu-dit « Rothen Meer »  dont l’origine est assez obscure. Il se raconte que l’une des usines du site exposait après impression les étoffes rouges dans les prés, afin de les sécher au soleil, d’où le surnom donné de « Roten Meer »  = « mer rouge de tissus »  à cet endroit.